DE PLUS GROS MUSCLES_ Partie 1

Pourquoi voulons nous de plus gros muscles?

LA FIÈVRE DU MUSCLE

Quelle est cette fièvre qui anime tous les amoureux de la fonte ? Est-ce une passion dévorante pour le désir d’avoir toujours plus de muscles ? Ou est-ce le plaisir éprouvé à braver le fer avec ces poids toujours plus lourds ?

La réponse est vaste et mériterait des pages de développement. C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose que nous nous focalisions sur un élément précis, l’influence culturelle de l’image du corps. Nous continuerons notre développement au cours des prochains mois dans une petite série d’articles traitant du thème du muscle dans notre société.

AVOIR DES MUSCLES DE TITANS

Arnold Schwarzenegger, Icone du Bodybuilding

N’avez-vous jamais été séduits par ces guerriers à la musculature herculéenne, qui animaient nos soirées hollywoodiennes, ou modelaient l’envergure de nos jouets favoris ? S’il y a une certitude, c’est que l’idéal d’un corps musclé comme un corps viril et puissant est présent depuis la nuit des temps.

Ils sont nombreux à se partager la vedette. Dans l’antiquité ce fut Hercule, Aphylle, Jason, Ulysse qui occupaient la scène, remplacés de façon plus récente par nos super-héros aux allures de Titans mythologiques : Arnold Schwarzenegger qu’on ne présente plus, Rambo, Hulk, Superman…

COMMENT AVOIR DES PLUS GROS MUSCLES ?

Nos âmes d’enfants ont-elles internalisé très tôt l’importance d’obtenir un corps musclé pour devenir un homme puissant et respecté ? C’est en tout cas quelque chose qui a intéressé nombre de chercheurs. Les enfants sont-ils conditionnés à penser qu’un corps musclé est un corps idéal ? Il en est ressorti que la musculature des jouets n’a pas cessé d’augmenter des années 1970 à aujourd’hui, rendant actuellement certains jouets plus bodybuildés que Rich Piana lui-même. D’autres chercheurs ont essayé de comprendre ce que les enfants et adolescents trouvaient aux jouets hyper musclés et secs… Il s’est avéré que les pré-adolescents préféraient les jouets hyper musclés et secs car ils les trouvaient en meilleure santé. L’internalisation d’un corps musclé comme idéal se déroule très tôt dans notre développement psychologique. Il est important de considérer cette quête musculaire comme une la réponse à un diktat de l’image du corps qui peut se montrer sans fin si elle ne trouve pas satiété chez le pratiquant. Cette notion même d’hyper-musculature et de body fat très bas est aujourd’hui remise en question notamment par les moyens utilisés pour le conserver.

COMMENT ÊTRE SHREDDED COMME ZYZZ

Zyzz et sa musculature shredded

C’est malheureusement l’exemple du tristement célèbre Zyzz qui est devenu notre mythe Icarien contemporain : il s’est approché tellement près du soleil qu’il en est mort. Sa consommation abusive de stéroïdes anabolisants, psychostimulants et autres drogues récréatives a eu raison de lui. Il a cependant laissé une marque indélébile dans le fitness, comme le fameux #Shredded. Aduler un homme parti trop tôt, et qui réussissait à obtenir ce corps d’Adonis sous condition de s’injecter chaque jour quantité de produits de manière non réfléchie est, sans nul doute, la conséquence de notre façon de considérer l’importance du muscle au-delà de la santé, et de la vie elle-même.

 

Du muscle oui, mais à quel prix ?

 

Jérôme Cuadrado

BIBLIOGRAPHIE

Pope, Harrison G., Roberto Olivardia, Amanda Gruber, and John Borowiecki. “Evolving Ideals of Male Body Image as Seen through Action Toys.” International Journal of Eating Disorders 26, no. 1 (1999): 65–72.

Arbour, Kelly P., and Kathleen A. Martin Ginis. “Effects of Exposure to Muscular and Hypermuscular Media Images on Young Men’s Muscularity Dissatisfaction and Body Dissatisfaction.” Body Image 3, no. 2 (June 2006): 153–61. doi:10.1016/j.bodyim.2006.03.004.

Underwood, Mair. “Exploring the Social Lives of Image and Performance Enhancing Drugs: An Online Ethnography of the Zyzz Fandom of Recreational Bodybuilders.” International Journal of Drug Policy 39 (January 2017): 78–85. doi:10.1016/j.drugpo.2016.08.012.

Laisser un commentaire