La créatine, c’est du dopage !

ads

« – Non je ne me dope pas je ne prends pas ça !
– Ah bon, la créatine est sur la liste des produits dopants ?
– Euh bah ouais tu savais pas ?
– Attends je regarde sur le site de référence…
– Mais si je te le dis ! C’est un dopant ! Les footballeurs prenaient ça avant !
– Par contre, ce n’est pas sur la liste…
– Ah bon, ils ont du la retirer alors…
« 

Cette discussion n’est pas imaginaire, je l’ai déjà eu. Et beaucoup d’entre nous, l’on eu ! Revenons un peu sur ce produit miraculeux (ou pas) !

Qu’est ce que la créatine ?

Créatine monohydrate en poudreComme Éric Mallet, le rédacteur du blog espacecorps-espritforme.fr l’explique si bien dans son article sur la créatine, c’est un ergogène bien connu et testé de nombreuses fois, voici un extrait de son article :

La créatine (et la phosphocréatine ou créatine phosphate pour être exact) est une molécule générée par votre organisme qui en contient au total une bonne centaine de grammes environ. Cette quantité varie légèrement selon votre poids de corps. Elle est synthétisée à partir de trois acides aminés, la Glycine, la L-Arginine et la L-Méthionine. La majorité des réserves de cette molécule ergogène est stockée dans les muscles (environ 95%) sous la forme de créatine phosphate en majorité et de créatine libre ensuite. Elle a pour rôle de libérer un phosphate en le cédant à l’Adénosine diphosphate (ADP) puisque l’ATP cèdera un des siens pour libérer de l’énergie. En libérant un phosphate, l’ADP retrouve sa forme initiale d’ATP et peut à nouveau faire de l’énergie. Ce mécanisme de phosphorylation (ou phosphatation pour les puristes) est généralement qualifié de « Turnover de l’ATP » par les biochimistes.

Nous nous arrêterons là, si vous voulez en savoir plus allez voir directement son article sur la créatine ou sur son blog espacecorps-espritforme.fr

Phosphocréatine

Liste des produits dopants

Il fut un temps où son statut n’était pas légiféré, et cela à servit d’excuse à certains sportifs, par son effet masquant, pour dissimuler d’autres produits, qui eux, étaient vraiment des dopants.
Le site data.gouv.fr liste les substances dopantes voici un extrait pour la lettre C a l’endroit où devrait être la fameuse créatine qui dope les muscles pour être énorme et sec :

Substances :

codéine
corticoréline triflutate
Corticotrophines
cortivazol
cortivazol
cortivazol
Cropropamide 
Crotétamide
Cyclofénil

Comme vous le voyez, elle n’y est pas…

Conclusion

Nous pouvons en conclure que, malgré son effet ergogène certain, la créatine ne se classe pas dans les substances dopantes. Alors, c’est vrai, il y a plein de on-dit (mais vous savez que « On » est un con ?) et de bro-science, alors, surtout rappelez vous, avant de croire tout le monde que « la confiance n’exclut pas le contrôle ». Je vous invite même à vérifier par vous même les éléments de cet article sur cette si fabuleuse créatine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.